Témoignage
ATTENTION... discussion à visibilité publique



Témoignages publics

Cette espace est dédié aux témoignages qui seront publics



17/09/2009 x3 Opale le 12-06-2012 21:47:00  


...je voudrais tant qu'il ne soit plus tabou ce tabou...je voudrais tant que les victimes qui ont ressenti des choses puissent le dire , je voudrais tant que ça devienne pour les gens extérieurs une des "composantes" de l'inceste comme la violence physique...si ça devenait quelque chose de "normal" pour le grand public alors au moins les victimes se sentiraient peut-être moins des salopes, elles verraient peut-être plus facilement qu'elles ont été agressées... Je sais que je parle beaucoup de ça, c'est d'ailleurs la première chose avec laquelle je suis arrivée sur le forum...mais moi ce tabou ça me bouffe, ça m'enchaîne, ça m'enferme dans une prison... C'est impossible de se voir victime quand un type qui ne vous demande rien en échange vous "offre" des sensations apparemment agréables pour le corps... C'est la prison, il détient la clé dans ses mains... Dans ma tête à l'époque je l'aurais presque "plaint" puisque lui il me donnait quelque chose et que moi je ne faisais rien...je me disais que je devais le remercier...comment on peut raisonner comme ça!!!! Ces putains de sensations me bandent les yeux...je ne vois pas le mal dans ce qu'il a fait, je ne vois pas le plaisir qu'il a pu en retirer...je vois juste un type restant habillé et disant que ce qu'il faisait c'est un cours, il me montre, il voit que mon corps réagit alors il continue pour me "faire plaisir", il m'apporte même un verre d'eau à la fin...

Et je dois le voir comme un agresseur...mais COMMENT? COMMENT? Je suis enchaînée... Faut qu'on libère ce tabou, il le faut pour les autres, pour les plus jeunes, pour les futures malheureuses victimes... Moi j'en ai vu des émissions, j'ai lu des livres mais jamais personne ne parlait de ça, tout le monde parlait de coups, de menaces verbales...alors moi ben je me disais que non seulement j'étais pas agressée mais qu'en plus j'étais vraiment une salope d'accepter ce qui torturait ces pauvres filles... Je sais ou je suppose que c'est pas la majorité des victimes qui ressentent des choses...je ne minimise pas du tout les abus avec violences physiques et menaces et chantage, mais je veux qu'on brise le tabou, avec toutes celles qui peuvent, qui ont vécu ça, qui peut-être nous lisent en silence là... Faut briser les chaînes... Bisous Opale



oups c 2003 x1 Opale le 12-06-2012 21:47:00  


2003........



17/09/2009 x2 Mowgli le 15-04-2013 22:55:00  


Ouaip, ben t'es pas la seule Miss Opale.
C'est le corps qui réagit.
Toute stimulation des muqueuses sexuelles procure du plaisir pour peu qu'il n'y ait pas violence ou déjà un gros rejet par la victime.
On prenant ce plaisir on évite de la perdre à tout jamais. Cependant il se peut qu'il se trouve alors associé à une situation abusive ou au fantasme d'une situation abusive.
C'est le cas pour moi. (et au bout de 30 ans je n'ai pas trouvé de méthode qui marche pour m'en défaire. seule l'acceptation fonctionne  :-z )
J'abuse de personne (je te rassure), mais l'exercice de ma sexualité me renvoie forcément mentalement à quelque chose de l'ordre de l'abus.
Je ne suis pas non plus un salaud pour autant.
Mais quand j'ai raconté çà dans certains milieux (pas à mon psy, lui il a compris) on m'a pris pour un monstre et je me suis fait chasser au fusil de chasse (une image).
Alors oui je te comprend et je te trouve super courageuse de le dire.
Tu n'as pas à culpabiliser du plaisir que tu as eu. C'est physiologique. Les abuseurs le savent.
A SIA (dont je suis) on dit ".. plus l'abus a été insidieux et plus la victime en porte injustement la culpabilité.."
C'est tellement facile pour l'abuseur de dire après "Tu vois comme tu aimais çà" et le tour est joué.
Yen a d'autres des tabous sur l'inceste qui sont dur à entendre pour les oreilles qui ne veulent pas écouter, mais celui dont tu parles en est un, en effet.
Personne, je dis bien personne, n'a le droit de te juger.







retour

retour au forum