Poèmes et textes
ATTENTION... discussion à visibilité publique



Espace pour placer vos textes et poèmes

Les textes et poèmes de votre composition.

Nous n'acceptons pas ici les plagias ou copies de textes qui ne sont pas de vous et qui ne mentionnent pas les références de l'auteur.



Réminiscence  la mort Evy333 le 07-06-2018 16:52:00  


Je me redressais, soutenue à peine par mes jambes vacillantes, pour airer d'un coin à l'autre, répandant les plaintes de mon désespoir et cherchant en vain la fin de cet impensable cauchemar.
Dans cette obscurité indescriptible, je sentais tout autour de moi se mouvoir d'affreuses furies qui pour mieux me tourmenter, me crachaient leurs haleines fétides au visage, dans un déferlement de ricanements moqueurs et d'insanités sans nom.
Se pressant tout autour de moi, tel une nuée de moustique sur une faible lueur, ils semblaient vouloir en lécher avidement les frayeurs.
Ils trépignaient du désir de me détruit… moi je ne pouvais les fuir…
Ma chair égarée se courba sur le sol, recroquevillée comme s’il me fut possible d’ignorer ce viol...


...Mon cœur...
Il explose dans ma poitrine !…
Une danse d’épouvante… une agonie de ballerine !
...
Mon peu de vie ne sait plus dans quel sens courir…
La peur... va me faire mourir !…
...
Ou suis-je ?… Qu’est-ce qui m’arrive ?…
...
Quel est cet endroit… qui tue, qui déchire…
L’étourderie de toute une vie ?…
Je me vois offrir ce présent d’une terrible connaissance !
Un supplice insoutenable en abondance !
...
Qui donc arrache de moi la quiétude méconnue de l’ignorance…
Qui faisait hier encore toute ma délicieuse insouciance ?…
...
Horreur et Terreur ! Vous me dévorez le cœur !
J’ai peur ! J’ai peur !


Je me vide de mon essence…
tout ce qui me fut cher n'a, à nouveau, plus le moindre sens.
Tout s’effrite, ma vie ne fut qu’un rêve…
mon être véritable séjourne déjà dans les enfers !
...
Cette douleur, ce désarroi…
cet abandon, cette sensation…
d'avoir été assassinée…
et d'avoir vécu pour l'oublier…
...
Quand aura-t-elle lieu, cette mort à venir, qui s'est déjà produite ?
Ou se trouve la jonction de cette boucle infernale ?
Je suis arrachée sauvagement du temps et de l'espace,
pour vivre éternellement cet effroi d'une existence qui s'efface…
...
Me dissoudre pour toujours ?
Sentir mon âme être grignotée par les vautours ?
Je les entends murmuré…
« Ô, Prométhée !
Que ta chair savoureuse se recompose sur ta carcasse !
que je puisse la dévorer, encore une fois ! »

« J'ai tellement peur … de ne pas être aimée de mon Père… »







retour

retour au forum